Association Marmottux, Logiciel Libre et Fibre Optique en Maurienne

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Cartable Electronique

Fil des billets - Fil des commentaires

Chut, c'est un secret !

On apprend de sources généralement bien informées que notre innovant département travaillerait actuellement sur une nouvelle version de son célèbre cartable. Le colège pressenti pour expérimenter serait celui de Grésy. La technologie serait basée sur des clients "terminal server" légers et peut être même sur un truc genre Ltsp. Enfin, le graphique affiché présentait une liaison entre serveurs soutitrée : "optique", si si !! Mais chut !

Cartable électronique : Next Generation : FreeNX Powered

Marmottux l'a fait ! It's Done

Le remplaçant du cartable électronique ?

Le bureau virtuel, accessible de n'importe où, via n'importe quel débit internet.

Grand Format

4 Vidéos fluides, malgré une utilisation de la machine a distance, via les multiples transits du réseau par Paris. Immaginnez en local.. avec 100 Mb/s...

Droit de réponse, GIANNINI Alain réponds sur le billet : Cartable électronique : Fini le moyen age ! Bienvenue à l'age de pierre !

Commentaire trouvé sur le web http://www.adverbe.com/2005/11/20/cartables-electroniques-les-erreurs-a-eviter/

Par GIANNINI Alain

Je viens de lire l’article … bon, comment dire ? Un seul avis fut-ce t-il d’une association, fait-il référence ?

Comment peut-on dire que le projet a été mal monté ? Pendant 4 ans, ce produit était le seul à fonctionner et à se déployer dans les collèges de Savoie, avec le succès que l’on connait !? Pendant 4 ans, ce projet a fait l’objet d’un partenariat collectivité, Université, Rectorat, IA.

Pour situer mon propos, je précise que suis un agent du Conseil général de la Savoie, et j’ai participé, à mon petit niveau, à la mise en place du cartable électronique en Savoie. J’ai donc travaillé avec l’équipe de développement du cartable, dans laquelle j’avais en charge toute la logistique du projet.

A ce titre, je voudrais juste apporter quelques éléments de réponse, et je rappelle bien que je réponds en mon nom, et pas en celui du département ni des concepteurs :

- le cartable a été créé en 1999, aujourd’hui il est facile de dire ‘il aurait fallu …’ alors qu’à l’époque, très très peu de monde savait ce que pouvait être un ENT (je me place d’ailleurs dans cette catégorie). Je rappelle que le cartable a servi de référence pendant longtemps.

- il a été conçu, du moins en ce qui concerne les services, par des principaux, des enseignants, le Rectorat, et l’inspection d’académie pendant 4 ans. Il me semble donc qu’autour de la table, il n’y avait pas que des gens irresponsables ou incompétents !

- Il est encore aujourd’hui, le seul ENT a avoir reçu la certification du Ministère de l’éducation nationale

- des enseignants d’une dizaine de collèges utilisent tous les jours cet outil, qui leur semble au contraire, bien adapté pour leur pédagogie. D’ailleurs, l’expression “on quitte le moyen âge” qui permet de lancer la critique, est une phrase dite par un enseignant du collège d’Ugine, quand il s’est exprimé sur la reprise du cartable dans son établissement.

- “on aurait pu utiliser l’argent pour équiper et former ” Chaque collège cartable a reçu, de la part de la collectivité, une salle informatique supplémentaire pour cette activité (50.000 € par collège, soit une salle de 30 postes reliés au haut débit), les enseignants du départ ont été dotés d’ordinateurs portables, chaque collège a reçu un vidéo projecteur … etc, soit 500.000 € / an au total, pendant 4 ans. Les personnes qui écrivent aujourd’hui, doivent sans doute utiliser régulièrement ce matériel. Quant à la formation, cela relève de la pure pédagogie, et je ne peux donc pas répondre sur ce point.

- il est utilisé régulièrement par une bonne dizaine d’établissements en Savoie, et chaque jours, par des dizaines d’élèves.

- “On aurait pu faire mieux …” ah bon ?! ben alors, il faut faire …!! et surtout, diffusez, qu’on en profite tous.

Mais c’est vrai, cet outil a beaucoup de défauts, qu’une industrialisation lancée en 2003 aurait du gommer, mais … l’histoire en a voulu autrement (pour le moment) !!

Enfin, je trouve, quand on connait un peu l’histoire locale, que les “vérités” lancées par certaines personnes relèvent plutôt du règlement de comptes que d’une réelle objectivité.

Dommage. J’aimerai mieux qu’on travaille tous essemble à bâtir des solutions alternatives.

cordialement

Le Collège d'UGINE nous réponds sur le billet : Cartable électronique : Fini le moyen age ! Bienvenue à l'age de pierre !

Réponse au bilet : Cartable électronique : Fini le moyen age ! Bienvenue à l'age de pierre ! dans le commentaire

M. Modesto, qui n'apparait pas dans l'annuaire du Cartable Electronique des collèges, ne peut résister à un bon (?)mot. L'expression moyen age a été employée par un enseignant qui utilise le Cartable depuis le début et qui a contribué avec ses collègues à son développement. Il voulait dire que le Cartable, qu'il utilise régulièrement depuis 4 ans lui avait beaucoup manqué à la rentrée de septembre.

M. Modesto devrait rapidement venir au collège d'Ugine, pour qu'on lui montre les usages pédagogiques du Cartable et la manière dont les élèves s'en servent.

Plutôt que des jeux de mots insultants, il verrait à quoi peut servir un ENT.

Bien sûr, tout n'est pas positif, surtout pendant l'épisode ERN, pendant lequel le cartable n'a plus évolué. Cela n'a pas empêché les enseignants de tarvailler et d'inventer des usages.

Laisser entendre que le Conseil Général de la Savoie aurait tout misé sur le Cartable au détriment de l'équipement des collèges n'est pas honnête : Que M. Modesto vienne visiter les établissements !

Quant à préconiser de porter l'effort sur Firefox ou Open Office, quel rapport ? Open office est installé sur tous les ordinateurs du collège et les élèves n'ont aucune difficulté pour s'en servir, comme ils prennent en main le Cartable, sans aucun problème.

Que l'interface et certaines fonctionnalités du Cartable ne soient pas les mieux adaptées pour le collège, c'est ce que disent les utilisateurs eux-mêmes depuis longtemps. Le redémarrage devrait permettre de reprendre les évolutions qui avaient été laissée en attente l'année dernière.

Le collège d'Ugine n'est pas à l'âge de pierre, il est tout simplement au début du 21ème siècle et il essaie de progresser pour le bien des élèves. Et vous, M. Modesto, où en êtes-vous ?