Suite à une interrogation existentielle sur la marmotte : "Quelle température peut atteindre le corps de la marmotte lors de son hibernation ?"

N'ayant pas de réponse j'ai fait une petite recherche (sur google) et j'ai trouvé un bon site qui m'a donné une belle réponse. De plus, cela apporte des informations supplémentaires sur les fonctions vitales de la marmotte pendant son hibernation

A l'automne la marmotte bouche l'entrée de sa galerie par un bouchon de terre et d'herbes puis, se terre au fond de son trou qu'elle a garni d'herbes sèches. Tout le groupe familial hiberne ensemble dans la même chambre. L'isolation du terrier est assurée, d'abord, par le manteau neigeux aux propriétés isolantes excellentes et par la mise en place d'un bouchon fait de terre et d'herbes, parfois long d'un mètre cinquante, à l'entrée du terrier. Cette isolation permet de conserver un minimum de 4 °c dans le terrier, température en deçà de laquelle la marmotte ne peut survivre.

Dès que la température extérieure s'abaisse au dessous de 12°c, la marmotte se réfugie au plus profond de son terrier, où elle passera la rude saison dans un état léthargique, la tête entre les cuisses, dos rond recouvert par sa queue.

La période d'hibernation des marmottes dure 6 longs mois, elle s'échelonne de la fin du mois de septembre jusqu'à la fin mars, début avril où notre marmotte des Alpes pourra sortir à nouveau son museau. Vous comprenez mieux l'expression dormir comme une marmotte. Elle aura pris soin de se gorger de nourriture afin d'accumuler une sérieuse couche de graisse sous-cutanée qui servira de réserves et de protection contre le froid.Les mâles adultes seront les premiers couchés et les premiers réveillés au printemps, alors que les jeunes de l'année s'endormiront et se réveilleront les derniers. Leur estomac et leurs intestins se sont vidés, leur température interne passe de 38°c à 8°c et peut s'abaisser au voisinage de celle du terrier, entre 3 et 4°c. Sa respiration se fait rare et périodique. Cependant le corps se régule automatiquement, puisque si la température s'abaisse trop, le cœur accélère le mouvement car le système nerveux continue à transmettre des informations.

Ce profond sommeil est entrecoupé de réveils plus ou moins périodiques, plus nombreux en début et en fin d'hibernation qu'au cœur de l'hiver, qui permettront à la marmotte de s'alimenter. Tous les 15/20 jours environ, la marmotte se réveille et va uriner dans une galerie annexe dédiée. Les dépenses énergétiques demeurent très faibles, par contre les réveils sont consommateurs de réserves graisseuses et l'animal sortira amaigri de son hibernation. La marmotte peut arriver à perdre du quart à la moitié de son poids.

Pour plus d'infos : http://perso.wanadoo.fr/webalpes/faune/marmotte/marmotte.htm (C'est de ce site que provienne les images)

Autre site à voir : http://vialupo.jcldb.com/marmotte/

Une bonne écharpe pour sortir se promener à Champsuis, mais Apette voudrait bien faire un somme...