Tous ces développements technologiques, vont permettre aux industriels d'avoir des idées :

Premiers usages : les papetiers

Dans la vallée dès 1870, il y'a un papetier dans la vallée de la maurienne.

Ce sont les premiers à utiliser le terme houille blanche, en référence a l'énergie du Charbon. Il y'a égalment des fabricants de pâtes alimentataire (st miche, ste marie de cuines)

L'avènement , c'est l'industrie méttalurgique. Ces industriels vont rapidement trouver des méthodes pour extraire l'énergie de l'eau. Principaux sites utilisés :

  • Prémont
  • La praz
  • Callypso

La praz a été la conduite utilisée par Paul Héroult, ou l'histoire dit qu'il est monté dessus avec sa famille, pour en démontrer la solidité.

A callypso, il reste actuellement uniquement la salle des machines. il reste actuellement deux turbines qui fonctionnent dans cette salle.

Pendant la période avant guerre, toutes les centrales ont été construites par les industriels.

Bissorte en 1935, c'est la transition. les industriels ont compris l'interet de l'électicité. Pechiney avait une fililale qui a construit le barrage de bissorte.

La centrale sera démolie par les allemands à la fin de la guerre, et reconstruire dans l'après guerre.

A partir de la nationalisation en 1946, c'est EDF qui va reprendre la production

L'après guerre :

  • 1950 : constuire un outil industriel; pour relancer l'industrie en France.

Faire le maximum avec la main d'oeuvre disponible.

Les premières constructiions de la vallée :

1950 :

  • Central de l'arvan
  • Plan d'aval d'Aussois

Histoire particulière, récupération d'une soufflerie.. mais pas la place de l'installer à la Praz. Elle sera donc installée à Avrieux. Le barrage de plan d'Aval, permets d'alimenter la soufflerie et la centrale.

En 1956 : construction du barrage de plan d'amont.. pour rajouter 8 millions de mètres cubes au petit barrage de 4 Millions de mètres cube

Chantier de plan d'Aval :

A permis en 1956, il a été le décor d'un film.

  • Mont Cenis :

1968, construction d'un barrage avec des problématiques juridiques avec l'Italie. La centrale utilisée est celle de Villarodin.

Le barrage est utilisé par la France et l'Italie.

C'est la 5 ème retenue de France, situé à 2000 mètres d'altitude.

Vers 1970, construction du barrage du Freney.

EDF a décidé de moderniser les barrages de la vallée.

  • 1973 : Barrage du pont des chèvres
  • 1974 : Barrage de St Martin, avec chute à Hermillon
  • 1979 : Bassin de longefan
  • 1988 : Station de transfert d'énergie par pompage : Super-Bissorte

L'ensemble des centrales est conduit depuis Lyon..

Petit Film.... :)

Ce film est visible Vendredi à Avrieux.. une exposition centrée sur le mont-cenis.

En 1960, c'est la mission d'EDF : donner un outil industriel à la France.

  • La conciliation des usages de l'eau

loi de 1919 sur l'énergie hydraulique : Approche quantitative, permettre l'utilisation de la force hydroélectrique

loi de 1964 : partage de la france en 7 bassins, comité de l'eau nommés.. Ce sont l'ensemble des acteurs de l'eau qui sont concernés.

loi de 1976 : protection de la nature

loi de 1984 : sur la pêche

Loi de 1992 : sur l'eau avec les SDAGE et les AGE Gestion équilibrée de la ressource. Schémas directeurs de gestion de l'eau.

Recherche d'une gestion équilibrée de l'eau, pas possibilité de faire des modifications structurées. sans consulter le SAGE (document directeur)

Loi POPE 2005 : Passage à 21 % d'énergies renouvelables d'ici 2010.

Cela devrait simplifier les procédures administratives. Pas de demandes de concessions lourdes.

Directive cadre sur l'eau (européenne). Fixer les objectifs de préservation ou de restauration des eaux superficielles et souterraines.

  • Les usages de l'eau

Yves Durbet, président du comité de l'eau.

Reflexion concertée de la gestion du bassin versant, gestion de la riviere l'arc. Dès 1996, comité de riviiere a été crée.

Les entités : Conseil général de la savoie, les entreprises, EDF, GDF, Metaltemple.

Ce contrat a été l'un des premiers signé en Rhones Alpes, volonté des élus de l'association des Mairies.

Cela a permis, de financer un certain nombre de digues, de confortement sur les rives de l'arc. Beaucoup de travial sur le coté assainissement. 10 ans pour voir des travaux sur les stations d'épurations. Pour exemple celle de Saint Michel. Celle de Lanslebourg, Modane, Vallée des Arves.

Volonté de travailler en intercommunalité

  • Ensemble des impacts de l'hydro-électricité sur les rivières.

Sujet important : le débit réservé.. La loi de 1984. Obligation sur l'ensemble des centrales hydroélectriques de donner un débit moyen sur l'année (le 40 eme). Cela a permis de remettre en route la vie de la faune.

En amont il n'y avait pas débit réservé. En altitudes, certains barrages n'avait pas de débit réservé.

Quelques usages, pour les alpages : de l'eau l'été.. jusqu'en Octobre.

Autre impact : les obstacles sur les cours d'eau. Problématique de continuité biologique. C'est à dire que les poissons qui vont vire dans cette rivière, il y'aura un barrage infranchissable. Changement du fonctionnement du cours d'eau et de la nature.

Loi de 1984 : construction d'ouvrages pour permettre aux poissons de traverser les ouvrages.

Plusieurs techniques : échelles, écluses.. etc..

Une passe à poisson est fonctionnel à Bramans.

  • Continuité biologique :

Écrevisses blanches de l'arc.

Canton de modane : 6 communes et 28 affluents. Planification de travaux année par année sur ces affluents.

Utilisations de techniques de génie biologique, éviter de faire des enrochements. Exemple : St Remy de Maurienne

Faire un tressage de branches, quelques mois plus tard les branches de "saul" sont reparties.

  • Régime torrentiel

Crue de 2000, ou plus récemment, les crues de Valloire. C'est un problème pour toutes les collectivités, pour la protection des sites. Cela viens biensur de l'érosion de la montagne. Avant l'électricité, on allait chercher le bois..

Les blocs se déposent dans les replats. Pour EDF on a deux type de gérer ces sédiments.. les curages : manière mécanique.

Les chasses : chasser de maniere hydroliques les sédiments. Cela en accord avec les acteurs du contrat de riviere. Cela permets de recréer du transit sédimentaire.

Ouverture de manière bien définie. par une consigne arrêté préfectoral. pour permettre aux poissons de se protéger. Respect au mieux ces contraintes là.

L'arc est une rivière Alpine avec une gestion des solides, ces materieux stockés dans les barrages font défaut un peu plus bas. le lit de l'arc s'enfonce, incision du lit de l'arc.

Sur certains endroits, des que le lit s'enfonce trop. Les fondations des digues s'effondrent. Exemple : pontamafrey, les enrochements s'effondrent.

C'est aussi le cas, pour les points et toutes les infrastructures les bords des rivières. Le lit de l'arc bouge naturellement.

Le cas d'un exces de matériaux : curage du lit de l'arc, en respectant une morphologie du lit de l'Arc.

Comment fait-on pour surveiller l'avancement des travaux ?

Appel à des géomètres, mais depuis cette année, test d'une seconde méthode : petit drone radio commandé.

Ce petit drone dispose d'un apareil photo d'une tres haute résolution. grace à des repères et des coordonnées GPS.

En maurienne, beaucoup d'infrastructures : Autoroute, Route nationale, Chemin de Fin.

L'arc est très endigué, cela demande une réelle gestion, pour éviter les risques d'innondation.

  • Visites décennales avec vidanges

Obligations en France : tous les 10 ans, visite des ouvrages, des parties immergées.

Au moment de la vidange, au final, le culot.. se déverse dans les petits ruisseaux. Cela peut avoir des impact sur les petits ruisseaux. Dossier à monter 3 ans à l'avance avec l'ensemble des acteurs. Enquête public, qui permettra de venir poser des questions a des commissaires enquêteurs.

Cette obligation là, est très très lourde. On essaie de trouver depuis quelques années des palliatifs.

Possibilités de visites subaquatique, voir les ouvrages : Vannes de vidanges, tours de prise d'eau. Sont en bon état.

La sûreté reste primordiale

Le barrage est ouvrage sécurisé et de sécurité.

  • Gestion des crues

En maurienne, prévention de la des crues.

On l'a vu cet été a Valloire, on est pas l'abris des brues.

On essaie au maximum de mieux connaître le bassin versant. Exemple de cartographie, l'objectif c'est de connaître ce qui peut se passer lors de crues décennales, centennales.

Volontairement, je n'ai pas mis de zones habitées.. pour ne pas faire peur a l'assistance.. Des crises qui peuvent impacter les infrastructures EDF.

Protection des ouvrages EDF en cas de crue : Consigne de crue

Lorsqu'il y'a des présomption de crue, lorsqu'il y'a des risques de crue. La plupart du personnel EDF sont sur la brèche. Mise des ouvrages hors d'eau, partage des informations avec les services de l'état. Afin de pouvoir réagir en temps réel, avec des informations avec les industriels de la vallée et les collectivités.

Ces crues sont suivies, archivés.

Les ouvrages sont prévus pour être hydroélectriques, ils ne permettent pas de bloquer les crues. Mais ils vont quand même permettre de reguler les crues (en cas de barrage vide)

Lors d'une crue, la production est arrêté.

Lors de la crue de 2000, les barrages de bissorte, du mont-cenis ont permis de limiter la crue. 10% ont été prélevés.

La crue a duré 3 jours, les barrages ont contribué partiellement à la limitation de la crue.

  • Changements paysagers

Ensevelir des ouvrages importants, un impact important sur le paysage.

Création d'un déséquilibre économique lors d'un grand chantier : apporter des agriculteurs vers de grands chantiers.

  • Avantages :

Atouts de l'hydro-électricité :

- Energie renouvelable, cela ne contribue pas à l'effet de serre : cela ne produit pas de CO2
- Production de 3 570 GWh , 2,9 millions de tonnes de CO2, soit 1,3 millions de voitures particuliers
- production de la vallée assure des besoins pour 1,3 millions de foyers

  • Directive européenne :

21 % d'énergie renouvelable d'ici 2010

hydro-électricité : 92 % des énergies renouvelables en France
Eolien : 1,7 %
Solaire : 0.03 %

En voyant ce graphique, la loi sur l'eau, va permettre d'augmenter le débit réservé à 1/10 du module en 2014

On fera moins d'énergie avec cette eau, ce sera une perte de 3% pour l'énergie française.

  • Un atout : l'impact d'EDF sur l'équilibre des comptes des communes

Taxe professionnelle :

21 millions d'euros

Taxe foncière :

9 Millions d'euros

Emplois locaux, entreprises locales.. afin de maintenir la dynamique locale.

  • Multi-usage de l'eau

- Activité touristique : canons à neige, loisirs

Conventions avec pas mal de stations, qui leur permettent de faire des pompages.

C'est plus de la neige de culture : pas d'additif dans la neige.

Canotage, canoë kayak.

Est-ce que la navigation est autorisé sur les barrages ?

Sur le Mont-Cenis, c'est autorisé. Convention passée avec la mairie de Lanslebourg.

Autre exemple d'usage de l'eau, les canaux d'irrigation. C'est encore vrai aujourd'hui. C'est le cas d'aussois.

D'autres usages, soutient d'étage sur le Rhône lors des épisodes de canicule. Cela permets de faire baisser la température de l'eau, pour les rejets d'eau chaudes. Des Centrales nucléaire.

Le nucléaire a besoin de refroidissement.

Autre usage important : réponse aux besoins des industriels, qui consomment beaucoup d'électricité. (ARKEMA, ALCAN, ONERA)

Conventions entre les industriels et EDF, afin de pouvoir partager les ressources.