Vu dans Le Monde : ISIS, le nouvel intranet "confidentiel défense" de l'Etat

extraits :

Il y a un avant et un après ISIS. Avant, il y avait le gendarme et sa moto, qui portait les plis "confidentiel défense" et "secret défense" entre l'Elysée, Matignon, les ministères de la défense et de l'intérieur, la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), etc.

ISIS et son réseau de fibres optiques, qui emprunte les "chemins" souterrains déjà tracés par France Télécom, ont pris le relais.