Monter automatiquement une partition au demarrage de Linux

  • Decouvrir les partitions :

a/ en utilisant fdisk

root@citron:/home/romain # fdisk -l

b/ en utilisant l'outils disque de KDE

K > Système > Disques

  • Créer un pt de montage
root@citron:/home/romain # mkdir /mnt/windows
  • Sauvegarder fstab et le modifier
root@citron:/home/romain # cp /etc/fstab /etc/fstab_sauvegarde  
root@citron:/home/romain # vim fstab

A la fin du fichier, rajouter : a/ Si vous voulez monter du NTFS

# Partitions Windows - NTFS
périphérique amorce	/mnt/windows	ntfs	ro,user,auto,gid=100,nls=utf8,umask=002	0	0

b/ Si vous voulez monter du FAT32

# Partitions Windows - FAT32
périphérique amorce	/mnt/windows	vfat	rw,user,auto,gid=100,uid=1000,umask=002,iocharset=utf8,codepage=850	0	0

À modifier : Peripherique Amorce par /dev/hxxx

  • Enregistrez et quittez

Normalement, au demarrage, les patitions doivent être montées, et on peut y accéder par /mnt
Dans ce cas, Linux n'écrit pas sur du NTFS.

Cette fonction peut être activée, mais elle est "expérimentale", et il ne faut surtout pas créer de fichiers ou de repertoires, mais en modifier d'existents. Elle peut avoir des conséquences désastreuses sur La partition NTFS.
Pour le faire, on vérifie que son noyau le permet :

root@citron:/home/romain # cat /proc/filesystems | grep -v nodev

Si parmi la liste il y a NTFS, alors c'est OK (sinon changement de noyau)

On remplace dans fstab :

ro,user,auto,gid=100,nls=utf8,umask=002	0	0

par

rw,user,auto,gid=100,nls=utf8,umask=002 0 0

  • On teste les changements :
root@citron:/home/romain # umount -a
root@citron:/home/romain # mount -a